Le confinement prolongé de deux semaines en France

Le Premier Ministre, Edouard Philippe, a annoncé ce vendredi 27 mars un prolongement du confinement en France jusqu’au mercredi 15 avril. Une situation qui pourrait malgré durer encore plus longtemps.

C’était attendu. Après la publication par le conseil scientifique de sa recommandation de confinement de quatre semaines supplémentaires, c’était difficile d’envisager une autre issue. D’autant plus que la situation en France est loin de s’améliorer, avec des nombres de cas positifs et de décès qui augmentent chaque jour.

Un confinement inchangé

La France va donc rester à l’arrêt pour au moins deux semaines supplémentaires, jusqu’au 15 avril. « Les mêmes règles que celles actuellement en vigueur continueront à s’appliquer », a assuré le chef du gouvernement. Les modalités n’ont donc pas changé : seuls les métiers indispensables doivent aller travailler. Pour les autres, c’est télétravail ou confinement à la maison. Et une attestation de sortie obligatoire pour chaque déplacement.

Plus de 20 000 contraventions ont été distribuées depuis le début de la mesure. Le pensionnaire de Matignon a donc réaffirmé sa volonté de fermeté dans le respect des règles établies : « Ceux qui ne respectent pas les règles seront sévèrement punis. Car il en va de la santé de tous et notamment des plus fragiles d’entre nous ».

Le plus dur est encore à venir

« Il est clair que nous ne sommes qu’au début de la vague épidémique », a expliqué le Premier Ministre. Edouard Philippe n’exclut pas de prolonger le confinement si nécessaire. La probabilité qu’il le fasse est très grande, compte-tenu de l’état sanitaire de la France. Le nombre de morts quotidien a tendance à d’augmenter depuis le début du confinement. Il a atteint 299 pour la seule journée de vendredi. Le total des décès en hôpital devrait dépasser les 2 000 dès samedi. Et le bilan ne tient pas compte de ceux, nombreux, on le sait, en EHPAD ou à domicile.

Écrire un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *