La pandémie s’emballe : 500 000 cas dans le monde

Un demi million d’êtres humains ont officiellement contracté le coronavirus COVID-19. Cette pandémie, qui n’a que quatre mois, continue d’accélérer sa progression, malgré les mesures de confinement prises dans la moitié du monde.

Ils n’étaient que 300 000 il y a moins d’une semaine. Mais la progression exponentielle du virus dans le monde semble inexorable. Les 500 000 cas positifs ont donc été dépassés en ce 26 mars. Officiellement, il y a actuellement 519 899 malades du COVID-19 dans le monde, même si on sait que ce chiffre est bien en-dessous de la réalité. Nombre de malades qui s’ignorent ou ayant des symptômes bénins ne sont pas décomptés. De la même façon, le nombre de décès de la maladie s’emballe également. Il atteint désormais le chiffre de 23 592. Le taux de mortalité continue de progresser, lui aussi, et pointe désormais à 4,5%.

L’Europe toujours au cœur de la pandémie

Les yeux du monde sont toujours tournés vers l’Europe, dont la situation sanitaire se dégrade de jour en jour. En Italie, avec plus de 80 000 cas positifs et 8 215 décès, la situation est dramatique. Le pays est en passe de devancer la Chine en nombre de malades officiels. L’Espagne, avec moins de cas pour le moment (56 197), vient de dépasser les 4 000 décès (4 145), comptant ainsi le deuxième bilan le plus catastrophique mondial. L’Allemagne, qui continue sa stratégie de test systématique, a déterminé 43 646 malades, mais ne pleure que 239 disparitions.

La France, avec 29 155 personnes officiellement infectées et 1 696 morts, arrive dans l’œil du cyclone. Le bilan devrait s’alourdir encore dans les prochains jours, d’autant que le nombre de cas est largement sous-estimé.

Parmi les autres pays européens, la situation va commencer à devenir préoccupante au Royaume-Uni, aux Pays-Bas et en Belgique. Le Portugal commence lui aussi à entrer dans une logique de pandémie.

Les Etats-Unis, l’autre victime de la pandémie

Ailleurs dans le monde, les Etats-Unis semblent en grande difficulté face au coronavirus. Avec 80 071 malades et 1 151 décès, dont la moitié pour la seule région de New York, le pays voit les chiffres s’affoler chaque jour. De nombreux Etats refusent toujours de procéder au confinement nécessaire au ralentissement de la pandémie. Le géant américain pourrait ainsi devenir dès ce weekend le pays le plus touché au monde.

En Chine, à l’heure où on lève un confinement qui a duré deux mois, le nombre de malades se stabilise officiellement, avec un total de 81 285. Le nombre de décès évolue peu également, 3 287. Reste à savoir si ces chiffres ne sont pas truqués par le régime… C’est le cas également en Iran, qui compte officiellement 29 406 cas positifs et 2 234 décès. Cela semble très peu comparativement à la situation sanitaire du pays vue de l’extérieur.

Écrire un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *