Fake News : les conseils qu’il ne faut pas suivre

Sur les réseaux sociaux ou sur des blogs peu scrupuleux, on peut lire des remèdes de grand-mère ou des conseils qui seraient censés vous aider face au coronavirus. Attention aux Fake News, tout est faux et on vous le montre ici.

Fake News n°1 : la 5G diffuse le coronavirus

C’est bien entendu complètement faux. La 5G opère via des ondes. L’histoire ne dit pas si celles-ci sont dangereuses ou non pour la santé. Ce sera le sujet d’une autre étude (et d’un autre site d’information que le nôtre). Mais ce qui est sûr, c’est que des ondes ne peuvent pas transmettre le coronavirus. Le COVID-19 se transmet par gouttelettes (crachats, toux, postillons…) provenant du nez ou de la bouche d’êtres humains. C’est tout, mais ça suffit déjà à contaminer des millions de personnes.

Fake News n°2 : l’ail protège du coronavirus

Comme l’indique l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), « l’ail est un aliment sain qui peut avoir certaines propriétés antimicrobiennes. Cependant, rien ne prouve, dans le cadre de l’épidémie actuelle, que la consommation d’ail protège les gens contre le nouveau coronavirus. » La blague en vogue est dire que la consommation d’ail donne une mauvaise haleine et permet donc de favoriser la distanciation sociale. Vous pouvez essayer ça, mais sans aucune garantie de succès.

Fake News n°3 : les colis provenant de Chine peuvent vous contaminer

Cette croyance ne fonde sur le fait que le coronavirus résiste quelque temps sur les surfaces. Cependant, aucune crainte à avoir concernant les colis reçus de Chine ou d’ailleurs. Les temps de trajet, les variations de température et les différentes manipulations les rendent parfaitement inoffensifs. Le seul risque pourrait provenir du facteur ou du livreur lui-même s’il était contagieux ou ses mains contaminées par le virus. Auquel cas, le mieux est encore de se laver les mains après ouverture pour éviter tout risque, comme le préconise l’OMS.

Fake News n°4 : boire de l’eau toutes les 15 minutes empêche le coronavirus de se fixer dans l’organisme

« Prenez quelques gorgées d’eau au moins toutes les 15 minutes. Pourquoi ? Même si le virus pénètre dans votre bouche, l’eau potable ou d’autres liquides les laveront à travers votre œsophage et dans l’estomac ». Vous avez peut-être vu passer sur les réseaux sociaux un conseil similaire. L’OMS signale que c’est totalement faux. Le fait d’ingérer régulièrement de l’eau permet uniquement de bien hydrater son corps, ce qui est important pour la santé, mais ne permet pas de se prémunir contre le COVID-19.

Interviewé par Le Parisien, le directeur de l’unité Virus et immunité de l’Institut Pasteur, Olivier Schwartz, parle d’un conseil « tout à fait fantaisiste ». « Les particules virales se fixent sur les tissus très rapidement. Par voies respiratoires, on peut imaginer que quelques secondes ou minutes puissent suffire pour que les particules du virus atteignent les poumons. Sans forcément passer par la gorge », explique-t-il.

Fake News n°5 : la cocaïne tue le coronavirus

Bien évidemment c’est faux. Cette rumeur avait enflé au moins de mars sur les réseaux sociaux, à partir d’un compte nigérian certifié. Mais il n’y a aucune vérité là-dedans, comme le rappelle le Ministère de la Santé sur son compte twiter. La cocaïne est une drogue addictive dangereuse pour la santé. Et elle ne protège en rien du coronavirus.

Fake News n°6 : asperger son corps d’alcool ou ingérer du détergent tue le coronavirus

Là encore, la solution est séduisante. Quoique. Là encore, c’est complètement absurde. Autant l’alcool et le détergent peut être utile pour nettoyer les surfaces et ainsi supprimer le virus dessus, autant ils sont nuisibles pour le corps. Vous risquez simplement de vous brûler, certainement pas d’éliminer le COVID-19 à l’intérieur de vous. Aussi improbable que cela puisse paraître, Donald Trump, le Président des États-Unis, a évoqué cette solution lors de son point presse du 23 avril, choquant son audience et l’Amérique toute entière. Par la suite, l’homme d’affaires est revenu sur ses propos, les jugeant « sarcastiques ».

Écrire un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *