Comment se marier en juillet ou août au temps du coronavirus ?

Vous avez prévu de vous marier cet été et malgré l’incertitude sanitaire existante, vous avez décidé de poursuivre les festivités. Pour autant, vous ne savez pas ce que vous aurez le droit de faire ou de ne pas faire. Voici un petit guide pratique.

« Les rassemblement de plus de 10 personnes sont interdits. » Ces mots du Premier Ministre Édouard Philippe lors de l’annonce du plan de déconfinement résonnent encore dans vos têtes, tandis que vous préparez tant bien que mal votre mariage en juin, juillet ou août 2020. Comment faire pour se marier dans ces conditions ? Avec seulement 8 convives ? Avec les gestes barrières, pourra-t-on embrasser la mariée ? Ou faudra-t-il le faire à travers un masque sur son nez et sa bouche ? Rassurez-vous, rien de tout cela.

Les rassemblements interdits seulement sur la voie publique

En effet, si vous n’avez pas prévu de vous marier en pleine rue ou dans un parc, vous ne devriez pas avoir de problème à rassembler vos familles. Les réunions de plus de 10 personnes sont interdites, mais seulement sur la voie publique. Rien n’empêche donc, en théorie, de réunir toute sa famille et ses amis dans une salle prévue à cet effet. Pour autant, la prudence reste de mise, comme l’a demandé le Premier Ministre. « Il faudra donc qu’on soit très attentifs à la distanciation physique et à la densité », a-t-il ainsi prévenu.

Mais à la Mairie, qui est un lieu public, la limite de 10 personnes sera, hélas, la règle, en théorie. Si on compte les mariés, les deux témoins de part et d’autre, le représentant de la Mairie et son assesseur, il ne reste donc plus que deux autres personnes qui pourront profiter de la cérémonie. Il faudra bien les choisir… A moins qu’une certaine flexibilité permette de dépasser légèrement ce chiffre.

Les cérémonies religieuses autorisées, les sorties contrôlées

Si vous avez prévu de prolonger votre mariage à l’église, à la synagogue, à la mosquée ou dans un autre temple, vous pourrez également être plus de 10 à l’intérieur, à condition de respecter les distances entre chacun des invités. La sortie en revanche, devra se faire par groupes de dix pour éviter les attroupements devant le lieu de culte. On l’a compris, la « voie publique » devra rester sacrée, elle aussi.

Les règles sanitaires s’imposeront partout

Si vous avez décidé de faire profiter à vos invités d’un festin, les règles sanitaires drastiques devront s’appliquer. Il sera compliqué par exemple, de proposer un buffet, où la distanciation sociale est difficile, où chacun se sert dans un plat. Préférez dans ce cas un repas attablé avec des distances respectées et un service à table par un personnel masqué. Les embrassades des mariés, les danses festives… devront elles aussi attendre.

97% des mariages reportés

Vous l’avez compris, se marier en juin, juillet ou août 2020 ne sera pas de tout repos. Et toutes ces mesures pour contrecarrer une reprise de l’épidémie de coronavirus pourraient venir vous gâcher la fête. C’est sans doute pour cela que 97% des mariages prévus entre mars et août ont été reportés, d’après un sondage réalisé par le site Mariages.net. La moitié des 2 700 couples interrogés ont préféré décaler leur union en 2021, l’autre moitié à la fin de l’été ou durant l’automne.

Écrire un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *